• gribouillages et bricolages divers

    Parce que dans la vie, je ne fais pas que jouer à la maîtresse.

  • Pour la fête des pères précédente, je vous avais transmis un lien pour expliquer comment transférer une photo sur du bois.

    C'était sympa, ça rendait bien, j'ai toujours des tirages en déco chez moi qui impressionnent les invités.

    Cette année, ça va être un cran au dessous... Mais bon, c'est fait par les petites mains des enfants eux-mêmes et c'est quand même mimi.

    Vous prenez des feuilles de plastique fou. Ou plastique dingue, ou je ne sais comment ça s'appelle chez vous (faites attention que ça ne soit pas psychophobe par contre, ce serait dommage). Parfois c'est même marqué "papier magique".

    Il faut prendre le modèle translucide sur lequel on peut utiliser des crayons de couleur.

    Du coup, vous prenez aussi des crayons de couleur. De préférence des bons, moi j'aime bien ceux-là pour mes enfants parce qu'on peut avoir de belles couleurs sans trop d'efforts (et ils ne sont pas trop fragiles)

    La galère du plastique fou

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ensuite, vous demandez à l'enfant de faire un personnage qui prend TOUTE la page

    (pour mon opinion sur le dessin de bonhomme par les jeunes enfants, c'est ici)

    Il faut que le dessin soit grand parce qu'il réduit 7 fois à la cuisson.

    La galère du plastique fou

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Puis, vous n'oubliez surtout pas de percer un trou, si vous voulez en faire un porte-clés.

    Ensuite vous oubliez que le trou aussi réduit à la cuisson, et vous vous retrouvez avec ceci :

    La galère du plastique fou

     

     

     

     

     

     

     

    C'est dommage car en porte-clé c'est magnifiquissime :

    La galère du plastique fou

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ensuite, pour ceux qui ont des enfants qui ne dessinent pas encore, vous pouvez faire le contour des mains (vous galérerez juste pour qu'ils laissent leur main assez longtemps sur le papier si vous avez un modèle remuant)

    La galère du plastique fou

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    10 minutes et une galère de cuisson plus tard :

    La galère du plastique fou

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Voilà, vous l'aurez compris, l'an prochain je ferai plutôt de la pâte fimo ^^

     

    A bientôt pour de nouvelles aventures !

    Pin It

    3 commentaires
  •  

     

     

    Ce qui est bien avec les feutres à alcool c'est que si on n'est pas sûre de soi, on peut photocopier la "line" avant de passer à la couleur :

     

     

     

     

     

     

    ... Ce qui permet d'en faire plusieurs versions...

     

    Et après on peut les offrir  !

    Comme je me remets à la couture en ce moment, j'ai fabriqué un petit sac pour l'occasion, c'est plus sympa qu'un paquet cadeau, plus utile et surtout, je suis nulle en papiers cadeaux !

    coloriser aux feutres à alcool

     

    coloriser aux feutres à alcool

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  • En ce moment, je me remets à la couture. Je suis une grande (petite) débutante totalement autodidacte qui passe pour le moment presque autant de temps à dépanner sa petite machine à coudre qu'à fabriquer des trucs et des machins mais l'expérience commence à venir. Pour mémoire, j'avais déjà parlé de mes bricoles en tissu ici ou , mais depuis j'ai progressé... et j'ai une "vraie" machine (la "fameuse" silvercrest de Lidl), ça aide.

     

    Or donc, dans un grand élan d'enthousiasme, j'ai voulu me pencher sur un cadeau pas difficile à faire techniquement mais qui en jette... La "balle de préhension/balle puzzle".

    C'est une star des jouets d'éveil actuellement. C'est doux, c'est beau, c'est "Montessori" (il paraît) et ça se trouve dans un tas d'enseignes moyennant une vingtaine d'euros.

    Chez Nature et Découvertes :

    La balle de préhension

     

    l'équivalent chez Oxybul :

    La balle de préhension

     

    Alors forcément, j'ai voulu en savoir un peu plus.

     

     D'où qu'ça vient cette chose ?

    Difficile à dire... Pourtant j'ai beaucoup cherché, mais c'est tellement à la mode qu'on trouve toujours les mêmes descriptions un peu copiées/collées mais sans références précises. Dans cette vidéo, on nous affirme que l'objet vient du japon :

    Et parfois cette balle est appelée "takane" ce qui signifierait "de valeur" en japonais... ça m'avance beaucoup.

    Elle est en tous cas considérée comme un "matériel" basique du "nido" chez les montessoriens, donc un must-have pour tous ceux qui veulent faire du Montessori avec leur bébé (0-18 mois)

     

     C'est Montessori ?

     Sans doute... Maria Montessori, la vraie, a surtout travaillé sur le développement de l'enfant de 2 à 7 ans. Je n'ai pas lu de textes d'elle portant sur les bébés et je crois que la plupart des préconisations "Montessori" pour les deux premières années de vie ont été élaborées après coup par ses successeurs, en fonction des grands principes qu'elle avait énoncés.

    Donc cette balle s'insère parfaitement dans le cadre d'une éducation "Montessori" puisque le bébé va pouvoir très tôt s'en servir de façon autonome (au départ on peut la suspendre au dessus de lui) et développer ses capacités sensorielles et motrices. On est en plein dans la volonté de donner à l'enfant un environnement qui favorise l'éveil, l'autonomie et la beauté.

    Mais pourquoi c'est chouette ?

    Que vous soyez "pro-Montessori" ou pas, c'est un chouette joujou. D'abord, c'est joli, plus que la plupart des hochets moches en plastoc qu'on vous offre à l'occasion d'une naissance, même si chacun ses goûts. En plus ça ne fait pas de bruit, ça n'a pas besoin de piles, ça n'est pas dangereux même si on vous le balance à la tête. Donc c'est cool.

    Ensuite, cette drôle balle qui n'est pas ronde et ne roule pas trop permet le développement de plusieurs capacités importantes chez le petit enfant :

    -le contraste entre les 2 tissus (idéalement 1 imprimé à motifs et 1 uni, avec des couleurs bien différentes qui vont sauter aux yeux du bébé dès la naissance ou presque) va permettre de stimuler la vue.

    -la forme pleine de creux et de bosses et la texture bien moelleuse permettent au jouet d'être facile à attraper, ce sera un des premiers objets que l'enfant sera capable de saisir, puis de manipuler.

    -le fait qu'elle ne roule pas très loin permettra bientôt au bambin qui commence à se déplacer de faire ses premières expérience de "je fais valser puis je rattrape tout seul"

    -Avec les plus grands, jusqu'à 3 ans, elle sera un des premiers objets à lancer et rattraper, pour développer la coordination oculomotrice à un niveau supérieur !

     

    Comment qu'on fait ?

     C'est simple, il vous faut 2 sortes de tissu différents (lavables et compatibles avec le fait que bébé va mettre l'objet à la bouche et bavouiller dessus pendant quelques années, du coton bio c'est parfait). Personnellement j'ai pris de la récup', un vieux drap et les restes d'autres travaux d'aiguilles. Quelques chutes suffisent, il faut juste la place d'y découper en tout 9 disques d'une quinzaine de centimètres de diamètre.

    Il faudra d'abord découper des ronds dans du tissu :

    La balle de préhension

     Nous on s'y est mis à 4 mais il faut avouer que le chat et le pikachu n'ont pas fait grand chose. Très bon exercice de graphisme pour la petite puce qui a adoré faire des ronds au feutre sur du tissu. Le plus simple, c'est de prendre un grand bol (environ 15 cm de diamètre) et de tracer un cercle autour.

    En plus après on a fait de la numération parce qu'on les a comptés :

    -6 disques sur le tissu uni (pour ma poussinette c'est encore "y a 1, y a 2, y a beaucoup, beaucoup, beaucoup, beaucoup")

    -3 disques sur le tissu imprimé

    On coupe ensuite chacun des disques en 4 quarts, comme des grosses parts de pizza.

    La balle de préhension

     

     

     Vous gardez tels quels les quartiers unis, et vous reprenez votre bol pour redécouper les quartiers imprimés en forme de "ballon de rugby" (comme sur la partie hachurée de l'image ci-dessous):

    La balle de préhension

     

    Vous devriez obtenir 24 quarts de disques et 12 "ballons de rugby" qui serviront à faire les 12 coussinets constitutifs de la balle.

     

    Par la suite, cousez endroit sur endroit un morceau imprimé sur chaque quartier de disque, puis un autre quartier de disque sur l'autre partie arrondie du morceau imprimé. Cousez aussi bords à bords le reste de la pièce en laissant juste une ouverture à la pointe, avant de retourner l'espèce de part de camembert ainsi obtenue. Remplissez avec de la mousse de rembourrage, à l'aide d'une baguette chinoise si besoin pour bien atteindre les recoins de chaque petit coussin. 

    Il ne reste plus qu'à les assembler tous ! C'est la partie la plus fastidieuse mais ça ne demande pas une concentration extrême alors vous pouvez vous installer devant un bon film et prendre votre temps. Dans la plupart des tutoriels on indique de regrouper les coussinets 3 par 3 avant de les rassembler tous par la pointe au centre de la balle. ça me paraît plus compliqué que ce qui est indiqué dans la vidéo que j'ai mise plus haut, à savoir :

    1) fabriquer une "rosace" en assemblant à plat 4 coussinets, comme un camembert (coudre ensemble les 4 pointes puis les 8 extrémités des "ballons de rugby" afin de reformer un disque)

    2)fabriquer 2 "coupoles" de 4 coussinets rassemblés entre eux par la pointe et par un des deux côtés des ovoïdes à motifs.

    3) fixer une coupole de chaque côté de la "rosace" plate.

     

    La balle de préhension

    La "coupole" se fixe sur la rosace. plus qu'à faire la même chose en dessous.

     

    Et voilà, c'est fini :

    La balle de préhension

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  

    Pin It

    2 commentaires