•  

     

     

    Ce qui est bien avec les feutres à alcool c'est que si on n'est pas sûre de soi, on peut photocopier la "line" avant de passer à la couleur :

     

     

     

     

     

     

    ... Ce qui permet d'en faire plusieurs versions...

     

    Et après on peut les offrir  !

    Comme je me remets à la couture en ce moment, j'ai fabriqué un petit sac pour l'occasion, c'est plus sympa qu'un paquet cadeau, plus utile et surtout, je suis nulle en papiers cadeaux !

    coloriser aux feutres à alcool

     

    coloriser aux feutres à alcool

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  • En ce moment, je me remets à la couture. Je suis une grande (petite) débutante totalement autodidacte qui passe pour le moment presque autant de temps à dépanner sa petite machine à coudre qu'à fabriquer des trucs et des machins mais l'expérience commence à venir. Pour mémoire, j'avais déjà parlé de mes bricoles en tissu ici ou , mais depuis j'ai progressé... et j'ai une "vraie" machine (la "fameuse" silvercrest de Lidl), ça aide.

     

    Or donc, dans un grand élan d'enthousiasme, j'ai voulu me pencher sur un cadeau pas difficile à faire techniquement mais qui en jette... La "balle de préhension/balle puzzle".

    C'est une star des jouets d'éveil actuellement. C'est doux, c'est beau, c'est "Montessori" (il paraît) et ça se trouve dans un tas d'enseignes moyennant une vingtaine d'euros.

    Chez Nature et Découvertes :

    La balle de préhension

     

    l'équivalent chez Oxybul :

    La balle de préhension

     

    Alors forcément, j'ai voulu en savoir un peu plus.

     

     D'où qu'ça vient cette chose ?

    Difficile à dire... Pourtant j'ai beaucoup cherché, mais c'est tellement à la mode qu'on trouve toujours les mêmes descriptions un peu copiées/collées mais sans références précises. Dans cette vidéo, on nous affirme que l'objet vient du japon :

    Et parfois cette balle est appelée "takane" ce qui signifierait "de valeur" en japonais... ça m'avance beaucoup.

    Elle est en tous cas considérée comme un "matériel" basique du "nido" chez les montessoriens, donc un must-have pour tous ceux qui veulent faire du Montessori avec leur bébé (0-18 mois)

     

     C'est Montessori ?

     Sans doute... Maria Montessori, la vraie, a surtout travaillé sur le développement de l'enfant de 2 à 7 ans. Je n'ai pas lu de textes d'elle portant sur les bébés et je crois que la plupart des préconisations "Montessori" pour les deux premières années de vie ont été élaborées après coup par ses successeurs, en fonction des grands principes qu'elle avait énoncés.

    Donc cette balle s'insère parfaitement dans le cadre d'une éducation "Montessori" puisque le bébé va pouvoir très tôt s'en servir de façon autonome (au départ on peut la suspendre au dessus de lui) et développer ses capacités sensorielles et motrices. On est en plein dans la volonté de donner à l'enfant un environnement qui favorise l'éveil, l'autonomie et la beauté.

    Mais pourquoi c'est chouette ?

    Que vous soyez "pro-Montessori" ou pas, c'est un chouette joujou. D'abord, c'est joli, plus que la plupart des hochets moches en plastoc qu'on vous offre à l'occasion d'une naissance, même si chacun ses goûts. En plus ça ne fait pas de bruit, ça n'a pas besoin de piles, ça n'est pas dangereux même si on vous le balance à la tête. Donc c'est cool.

    Ensuite, cette drôle balle qui n'est pas ronde et ne roule pas trop permet le développement de plusieurs capacités importantes chez le petit enfant :

    -le contraste entre les 2 tissus (idéalement 1 imprimé à motifs et 1 uni, avec des couleurs bien différentes qui vont sauter aux yeux du bébé dès la naissance ou presque) va permettre de stimuler la vue.

    -la forme pleine de creux et de bosses et la texture bien moelleuse permettent au jouet d'être facile à attraper, ce sera un des premiers objets que l'enfant sera capable de saisir, puis de manipuler.

    -le fait qu'elle ne roule pas très loin permettra bientôt au bambin qui commence à se déplacer de faire ses premières expérience de "je fais valser puis je rattrape tout seul"

    -Avec les plus grands, jusqu'à 3 ans, elle sera un des premiers objets à lancer et rattraper, pour développer la coordination oculomotrice à un niveau supérieur !

     

    Comment qu'on fait ?

     C'est simple, il vous faut 2 sortes de tissu différents (lavables et compatibles avec le fait que bébé va mettre l'objet à la bouche et bavouiller dessus pendant quelques années, du coton bio c'est parfait). Personnellement j'ai pris de la récup', un vieux drap et les restes d'autres travaux d'aiguilles. Quelques chutes suffisent, il faut juste la place d'y découper en tout 9 disques d'une quinzaine de centimètres de diamètre.

    Il faudra d'abord découper des ronds dans du tissu :

    La balle de préhension

     Nous on s'y est mis à 4 mais il faut avouer que le chat et le pikachu n'ont pas fait grand chose. Très bon exercice de graphisme pour la petite puce qui a adoré faire des ronds au feutre sur du tissu. Le plus simple, c'est de prendre un grand bol (environ 15 cm de diamètre) et de tracer un cercle autour.

    En plus après on a fait de la numération parce qu'on les a comptés :

    -6 disques sur le tissu uni (pour ma poussinette c'est encore "y a 1, y a 2, y a beaucoup, beaucoup, beaucoup, beaucoup")

    -3 disques sur le tissu imprimé

    On coupe ensuite chacun des disques en 4 quarts, comme des grosses parts de pizza.

    La balle de préhension

     

     

     Vous gardez tels quels les quartiers unis, et vous reprenez votre bol pour redécouper les quartiers imprimés en forme de "ballon de rugby" (comme sur la partie hachurée de l'image ci-dessous):

    La balle de préhension

     

    Vous devriez obtenir 24 quarts de disques et 12 "ballons de rugby" qui serviront à faire les 12 coussinets constitutifs de la balle.

     

    Par la suite, cousez endroit sur endroit un morceau imprimé sur chaque quartier de disque, puis un autre quartier de disque sur l'autre partie arrondie du morceau imprimé. Cousez aussi bords à bords le reste de la pièce en laissant juste une ouverture à la pointe, avant de retourner l'espèce de part de camembert ainsi obtenue. Remplissez avec de la mousse de rembourrage, à l'aide d'une baguette chinoise si besoin pour bien atteindre les recoins de chaque petit coussin. 

    Il ne reste plus qu'à les assembler tous ! C'est la partie la plus fastidieuse mais ça ne demande pas une concentration extrême alors vous pouvez vous installer devant un bon film et prendre votre temps. Dans la plupart des tutoriels on indique de regrouper les coussinets 3 par 3 avant de les rassembler tous par la pointe au centre de la balle. ça me paraît plus compliqué que ce qui est indiqué dans la vidéo que j'ai mise plus haut, à savoir :

    1) fabriquer une "rosace" en assemblant à plat 4 coussinets, comme un camembert (coudre ensemble les 4 pointes puis les 8 extrémités des "ballons de rugby" afin de reformer un disque)

    2)fabriquer 2 "coupoles" de 4 coussinets rassemblés entre eux par la pointe et par un des deux côtés des ovoïdes à motifs.

    3) fixer une coupole de chaque côté de la "rosace" plate.

     

    La balle de préhension

    La "coupole" se fixe sur la rosace. plus qu'à faire la même chose en dessous.

     

    Et voilà, c'est fini :

    La balle de préhension

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Je crée cette année un fichier pour élèves de 4/5 ans inspiré très largement de se repérer compter, calculer en grande section, de Catherine Huby, mais pas seulement.

    Ce fichier n'est pas juste une version simplifiée de son grand frère destinés aux plus âgés :

    -il est adapté aux programmes 2015

    -il couvre non seulement le domaine "mathématiques" (structurer sa pensée, tout ça) mais aussi une bonne partie du reste, parce que c'est compliqué de séparer hermétiquement les différentes "matières" avec les moins de 7 ans. Compliqué et pas forcément très bon.

    -je l'imprime en A5, parce que le format A4, si c'est trop grand pour les gamins du cycle 2 qu'on fait écrire dans des cahiers 17X22, ça ne peut pas être bon pour des petiots encore plus petiots du premier cycle.

    Comme le grand frère, il est illustré par bibi. Comme le grand frère, la partie "fifiches" n'est que le mini sommet d'un iceberg constitué de séances de manipulations en classe, dans la cour et en salle de motricité. 

    Je le mets ici des fois que ça puisse servir à d'autres maîtres et maîtresses, ça peut être pratique d'avoir quelque chose de déjà prêt, déjà dessiné, même si c'est perfectible. Je joins aussi la programmation générale de la période.

    Les deux aspects principaux de ce "kit pour grandir de la tête et des mains entre 4 et 5 ans" sont la préparation au geste d'écriture (je reprends pour cela le vieux livre de Liliane Baron, en tentant de remettre ses bonnes idées au goût du jour, et ce que j'ai appris via Laurence Pierson, rééducatrice en écriture) et le développement d'une première pensée mathématiques construite via le jeu et les expériences sensorielles et motrices des petitous.

    Je rédige actuellement un journal de bord qui ajoute à ce fichier une progression semaine par semaine et un guide pour les séances de manipulation et de motricité. J'ajoute que je fais la part belle également à des "ateliers libres" qui tiennent généralement plus du Freinet/Kergomard que du Montessori, et qui n'ont rien de ce qu'on nomme actuellement "AIM" ou "ateliers types Montessori" ni des "brevets Freinet". Il s'agit surtout de laisser les élèves manipuler librement du matériel par petits groupes et de les laisser tirer de leurs expériences sensorielles des notions qui leur permettront de "structurer leur pensée" petit à petit, à leur rythme.

    Ainsi, durant cette première période, les élèves ont appris principalement à se servir correctement du matériel (le prendre, le ranger, accepter de le partager avec ses camarades, ...). Dans le cadre de la progression de la classe, je leur ai mis à disposition notamment :

    -du matériel de motricité fine basique (enfilage, laçage, transvasements)

    -du matériel de raffinement des sens (tablettes de couleurs Montessori, oursons à trier, ...)

    -du matériel permettant de comparer tailles, longueurs, masses et même durées, ce qui constituait le "gros morceau" selon moi, de la période 1 en moyenne section. En septembre octobre, il s'agissait surtout selon moi que les élèves arrivent à percevoir les notions de "plus/moins/autant" pour installer confortablement et solidement les bases de la numération par la suite. Pour le coup je trouve le matériel "Montessori" (tour rose et barres en l'occurence) bien utile même si je ne l'utilise pas du tout de façon orthodoxe.

    -du modelage

    -des jeux de constructions à utiliser librement.

     

    Cette liste n'est absolument pas exhaustive, il faut y ajouter par exemple tous les coins de jeux d'imitation, la bibliothèque, les chiffres et les lettres à manipuler (certains élèves s'en désintéressent encore totalement alors que d'autres sont actuellement en pleine "période sensible") , les marionnettes, ... Laisser des plages importantes de réelle liberté aux élèves permet que chacun y trouve son compte. Cela n'empêche pas les séances collectives "imposées" mais ludiques qui débouchent sur les fiches permettant à chaque enfant (et à ses parents) d'avoir une trace (sans évaluation, ou alors c'est une évaluation toujours réussie donc très positive) des apprentissages réalisées.

    Je réalise aussi des fiches de dessin d'observation lors des séances de découverte du monde, mais elles n'apparaissent pas dans ce fichier parce qu'elles dépendent trop de ce que nous faisons ponctuellement dans l'école (elles ne seraient donc pas réutilisables d'une année sur l'autre)

    Télécharger le fichier période 1

    Télécharger « Programmation générale par période période 1.docx »

     

    un aperçu du fichier :


    2 commentaires
  • progressamation moyenne section

    Télécharger « Progressamation MS.docx »

     

    Une programmation à afficher qui suit les programmes 2015. Avec un joli dessin tricolore pour égayer le tout. Pour les progressions plus précises dans chaque domaine je vais suivre mon bon sens, les documents eduscol sur le graphisme, les propositions que j'ai tirées de ma formation avec Laurence Pierson l'an dernier pour l'écriture, le cheminement de "se repérer compter, calculer en grande section" que j'adapterai au fur et à mesure à mes élèves et à mon niveau pour la "structuration de la pensée",...

    Pin It

    4 commentaires
  • Mon petit oiseau

    Suite d'une série d'illustration prévue pour la future littérature destinée aux CE1 de Catherine Huby.

    Promarker sur papier machine tout bête.

     

    PS qui est aussi totalement HS, pour ceux qui me suivent un peu. Dernièrement est enfin paru un fichier sur lequel j'ai passé énormément de temps en tant qu'illustratrice depuis plusieurs années (après en avoir utilisé la première version avec bonheur en tant qu'enseignante). Il s'agit de "Compter calculer CP" de Pascal Dupré. J'avais prévu d'attendre d'avoir le produit fini dans les mains pour en parler en public, étant partagée sur ce sujet. Finalement, même une fois l'ouvrage en ma possession, je suis toujours très embêtée quant à la conduite à tenir. Je pense donc attendre encore un peu avant de m'exprimer (ou pas) à ce sujet sur mon blog.

     

    Pin It

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires