• Arts visuels Période 1, Séquence 1 : Tenir un crayon pour dessiner au trait

    Arts visuels Période 1, Séquence 1 : Tenir un crayon un papier pour dessiner au trait

     

    Ça y est, nos élèves sont en face de nous, ils rentrent tout juste de leurs vacances d’été, ils sont frais (hahem) et leur trousse est toute pleine de matériel flambant neuf (hahem, hahem,… ) qu’ils ne savent pas forcément utiliser…

     

    C’est l’occasion d’apprivoiser leur ami le crayon… On peut faire une petite séance de découverte du monde sur ce sujet, mais ensuite il s’agit de parvenir à le tenir correctement pour faire des merveilles avec, et là ça se corse…

     

    C’est le moment de remarquer que la pratique artistique permet dès le départ de renforcer d’autres apprentissages scolaires, puisqu’une tenue du crayon correcte est indispensable pour écrire vite et bien (et que l’apprentissage de l’écriture cursive est jusqu’à présent une priorité du cycle 2 !)

    Or, pour dessiner, une bonne position est encore plus importante que pour écrire puisque l’on doit pouvoir maîtriser ses gestes, et donc son trait, dans toutes les directions.

     

    Pour plus de renseignements, on peut se référer à cet article :

     

    http://dessinoprimaire.blogspot.fr/2012/01/utiliser-un-crayon-cela-parait-evident.html

     

    et au suivant :

     

    http://dessinoprimaire.blogspot.fr/2012/01/comment-utiliser-un-crayon-episode-2.html

     

    Trêve de bavardages, passons au déroulement de la séquence. Pour cette fois j’ai énormément détaillé, parce que c’est la première séance de l’année et qu’à la rentrée, j’ai toujours l’impression d’avoir complétement oublié mon métier. J’ai choisi de tout mettre dans un tableau pour que ça donne une jolie fiche que je pourrai mettre telle quelle dans mon beau classeur de prép…

     

    Petite précision suite aux remarques "du professeur" : J'ai choisi une œuvre en couleur simplement pour que ça "fasse joli" : On est au début de l'année, les élèves sont encore petits, leur travail doit être affiché toute l'année à l'entrée de la classe... Or, la première fois que j'ai eu des CP-CE1, j'ai fait la bêtise de leur faire faire un dessin au crayon à papier pour cette séance -Je n'avais pas choisi ce dessin de Cocteau- , le résultat était grisâtre et les élèves assez déçus et peu investis dans leur travail (par ailleurs je n'avais pas non plus assez insisté sur le fait que le dessin devait prendre toute la page, certains m'avaient rendu des gribouillis minuscules dans un coin du rectangle, j'ai donc renoncé à utiliser ces travaux et je me suis servie d'autre chose pour faire les pancartes des porte-manteaux)

    En revanche, je limite le nombre de couleurs parce qu'à cet âge, je sais qu'ils utiliseraient tous le maximum de crayons parce que " plus il y en a, plus c'est beau " et qu'ils seraient fiers de montrer à leurs copains combien ils ont de nuances différentes de verts dans leur trousse. Le résultat esthétique en pâtirait et ils auraient d'autant plus de mal à limiter le nombre de traits dans le dessin, qui se veut très simple.

     

    Arts visuels, S1 : Dessiner une affichette pour son porte-manteau

    Objectif technique principal : Tenir un crayon pour dessiner au trait

    Compétences du programme : Utiliser des techniques traditionnelles de dessin.

    Matériel : -Papier à dessin grain fin (du papier machine suffit tout à fait pour cet exercice) format A5 ou A6 en fonction de l'espace disponible sous chaque porte-manteau.

    -crayons de couleurs correctement taillés, de préférence assez gras (les traits doivent avoir une couleur vive et être visibles de loin même si l'on n'appuie pas trop)

    Organisation de la classe : Classe entière face au tableau.

     

    1. Observation d’une œuvre

    (5 minutes)

     

    • Présenter une reproduction du dessin de Cocteau, sans légende, aux élèves.

    En fonction du matériel disponible, on peut projeter l’image, en afficher une reproduction grand format ou encore faire passer une reproduction petit format dans les rangs (cette dernière solution est à éviter en ce début d’année, surtout dans les classes ou « faire passer quelque chose dans les rangs » est un concept encore bien mystérieux)

    • Poser quelques questions sur ce que les élèves voient :

    -Si les élèves sont lecteurs, leur faire déchiffrer les inscriptions.

    -Est-ce que cette image est une photographie, une peinture, une sculpture,… ?

    -Qu’est-ce qui est représenté ici ?

    -Quelles couleurs ont été utilisées ?

    Une fois que les couleurs ont été listées faire remarquer, si les élèves ne le font pas spontanément, qu’il n’y a pas de « coloriage » dans ce dessin et que l’artiste s’est uniquement servi de quelques traits de couleurs.

     2. Présentation du projet

    (15 minutes)

     

    • Sortir l’affichette (Télécharger l'affichette sur le dessin au trait) et expliquer que ce dessin a été fait par Jean Cocteau pour un de ses films dont le titre était « le testament d’Orphée » .
    • Présenter le projet : « Vous n’allez pas faire une affiche de film, mais utiliserez aussi des traits aux crayons de couleurs pour vous représenter. Chaque dessin sera affiché sous un porte-manteau pour qu’on puisse reconnaître rapidement vos affaires. Attention, il faudra vous appliquer vraiment puisque ce dessin restera affiché toute l’année à l’entrée de la classe !
    • Montrer un exemple :

    Arts visuels Période 1, Séquence 1 : Tenir un crayon un papier pour dessiner au trait

    Puis donner explicitement les consignes :

    -       On ne tracera que des traits, des contours qu’on ne remplit pas (pas de coloriage)

    -       On se représente de profil comme sur l’affiche de Cocteau ou de face si on préfère. (rassurer tout de suite les enfants : On leur demande un dessin très simple comme ils savent faire, ça ne doit pas être ressemblant comme une photographie ! )

    -       On dessine un objet qui représente ce qu’on aime faire (si Toto aime se promener dans la forêt, il peut dessiner un arbre, si Lulu préfère jouer au foot, elle peut dessiner un ballon)

    -       On utilise TOUTE la feuille (bien insister sur ce point et montrer alors un second modèle « raté » pour faire comprendre à chacun pourquoi c’est important)

    Arts visuels Période 1, Séquence 1 : Tenir un crayon un papier pour dessiner au trait

     

    -       On écrit son prénom en haut de la feuille et son nom de famille en bas (si les élèves n’en sont pas encore capables, c’est l’enseignant qui le fera ) on peut y rajouter un petit symbole comme une étoile sur l’affiche.

    • Pour faire ce type de dessin, il faudra d’abord s’entrainer à tracer correctement des traits. Les élèves doivent donc avoir à disposition une feuille de brouillon et un seul crayon .
    • Laisser quelques instants aux élèves pour s’entrainer en leur faisant d’abord faire des gestes dans l’espace, en profiter pour corriger les mauvaises positions et pour faire si besoin quelques exercices de « détente du poignet » ( par exemple, un élève « prête » son bras à son voisin, il doit être tellement détendu que son poignet doit rester bien souple, mais il doit pouvoir garder le crayon dans sa main)
    • Sur le brouillon, les élèves doivent ensuite faire « tous les traits qu’ils veulent ». L’enseignant trace alors au tableau des traits en insistant sur la façon dont elle les trace : ne pas lever le crayon avant la fin de la ligne, ne pas trembler, donc faire plusieurs fois le trait au brouillon avant de le faire "pour de bon" et aller assez vite pour ne pas hésiter. Terminer en traçant une silhouette de profil au tableau tout en faisant suivre du doigt aux élèves la ligne de leur propre profil en verbalisant le tracé... "la racine des cheveux -c'est à partir de là que commence le visage- puis front assez plat, le petit creux avant le nez qui part vers l'avant avant de revenir tout d'un coup vers le visage, une autre zone plate puis les lèvres qui ressortent un peu, mais pas tant que ça, le menton rebondi, le dessous de la tête et enfin le cou..." insister alors sur le fait que cette ligne est continue, qu'elle ne s'interrompt pas et que par conséquent, on ne lève pas son crayon tant qu'on n'est pas arrivé au cou ! Faire remarquer aussi la forme générale de ce visage de profil, si besoin en "ratant" encore une fois son dessin :

    Arts visuels Période 1, Séquence 1 : Tenir un crayon pour dessiner au trait

    On peut ainsi demander aux élèves d'observer deux lignes comme celles ci-dessus et de dire laquelle ressemble le plus à un visage de profil et pourquoi.

    • Il faudra refaire individuellement cette démonstration pour certains élèves à qui la première explication ne suffira pas. Montrer quelques productions ensuite au reste de la classe pour formaliser ce qu'ils viennent d'éprouver :

    -       qu’on peut faire des lignes droites ou courbes

    -       qu’on ne peut pas gommer le crayon de couleur (il faudra donc être sûr de soi au moment de réaliser son affichette)

    -       qu’il faut appuyer assez fort pour que les couleurs se voient de loin, mais pas trop pour ne pas casser la mine

    -       que le crayon doit être très bien taillé

    3. Mise au travail

     

    (15 minutes)

    • Les élèves ne doivent plus avoir sur leur table que 4 crayons bien taillés de couleurs différentes ainsi qu’un crayon noir pour écrire (faire vérifier à tous que les mines sont « bien pointues » ) et éventuellement un taille crayon. Rappeler qu’on ne pourra pas gommer.
    • distribuer les feuilles déjà découpées aux bonnes dimensions, en prévenant bien les élèves qu’ils n’en ont qu’une chacun (même si on aura pris soin d’en avoir quelques unes en réserve, au cas où… ) ils peuvent toujours s'entrainer à dessiner ce qu'ils veulent sur leur feuille de brouillon avant de passer au dessin final.
    • rappeler les règles de la classe : On reste à sa place, si on a besoin d’aide, on lève la main, on reste silencieux,… Rappeler ce que les élèves peuvent faire s’ils ont terminé, en fonction de l’organisation choisie dans la classe) puis laisser les élèves dessiner après avoir répété la consigne une dernière fois (le modèle reste au tableau)
    • Passer dans les rangs pour rassurer, encourager, corriger une tenue du crayon encore maladroite,…
    • Certains élèves risquent d’avoir terminé très rapidement ce premier travail, il faudra donc avoir prévu une autre activité pour eux. On peut par exemple leur laisser de quoi faire un dessin au trait libre pour qu’ils s’entrainent un peu plus.

     

    4. Rangement et bilan

    (15 minutes)

    • Ramasser les feuilles ( en vérifiant qu’il n’en manque aucune et que tous les prénoms y figurent de façon lisible ) qu’il faudra ensuite plastifier et afficher.
    • Demander à un élève volontaire d’expliquer ce qu’ils viennent d’apprendre.
    • Laisser quelques instants à des élèves volontaires pour décrire leur dessin à la classe.

     

    Pin It

  • Commentaires

    1
    Jeudi 5 Juin 2014 à 21:39

    C'est très clair. Il faudrait peut-être rajouter une petite liste de matériel pour les vraiment très nuls comme moi. Quels crayons ? Quel papier surtout ? Quel format ?

    2
    Jeudi 5 Juin 2014 à 21:54

    Merci pour la case "matériel" ! cool

    3
    Jeudi 5 Juin 2014 à 22:04

    J'ai hâte de voir ce que ça donne !

     

    4
    Nita
    Jeudi 5 Juin 2014 à 22:43

    Il est mignon, Toto ! wink2

    5
    Vendredi 6 Juin 2014 à 10:48

    Merci ! N'hésitez pas à faire des remarques...

    Quelqu'un sait-il comment faire apparaître les bordures d'un tableau sur ce blog ? oops

    6
    Vendredi 6 Juin 2014 à 11:53

    Des remarques, donc (après avoir préciser que je trouve cela super) :

    - qu'apporte le choix de faire des traits de couleurs différentes ?

    - insistes-tu sur le caractère cursif du trait de Cocteau ? Si oui, comment ?

    - aides-tu les élèves qui veulent absolument se dessiner de profil ? Comment ?

     

    Merci pour ton travail.

     

    PS : il y a un sujet sur lequel il faudrait discuter, c'est le point de départ artistique. Dans le cadre d'une pédagogie "buissonnienne", cela demande explication et justification. Personnellement, je pense que c'est pleinement justifié (on représente mieux un objet déjà représenté à plat), mais qu'il faudrait bien faire la différence avec la vogue des pastiches et du "à la manière de".

    Il me semble que tu as des objectifs très modestes et concrets, en termes de technique notamment, alors que d'autres veulent se rapprocher beaucoup plus de l'original, ce qui nécessite un guidage beaucoup plus oppressant, une multitude d'étayages encombrants, et une marge d'autonomie beaucoup plus réduite.

     

    7
    Vendredi 6 Juin 2014 à 12:17

    Je modifierai sans doute cette fiche en fonction de tes remarques, merci :)

    - qu'apporte le choix de faire des traits de couleurs différentes ?

    Il aurait fallu que je le précise (je le rajouterai dans quelques instants) c'est "simplement" pour que ça "fasse joli" : On est au début de l'année, les élèves sont encore petits, leur travail doit être affiché toute l'année à l'entrée de la classe... La première fois que j'ai eu des CP-CE1, j'ai fait la bêtise de leur faire faire un dessin au crayon à papier -je n'avais pas choisi Cocteau- , le résultat était grisâtre et les élèves assez déçus (par ailleurs je n'avais pas non plus assez insisté sur le fait que le dessin devait prendre toute la page, certains m'avaient rendu des gribouillis minuscules dans un coin du rectangle, j'ai renoncé à utiliser ces travaux et je me suis servie d'autre chose pour faire les panneaux)

    En revanche, je limite le nombre de couleurs parce qu'à cet âge, je sais qu'ils utiliseraient tous le maximum de crayons parce que " plus il y en a, plus c'est beau " et qu'ils seraient fiers de montrer à leurs copains combien ils ont de nuances différentes de verts dans leur trousse.

    D'ailleurs quand on a une classe difficile, chacune des consignes données va devoir être vérifiée 4 ou 5 fois, et il ne faudra tolérer aucun écart si on veut que les élèves comprennent que quand la maîtresse dit quelque chose, ce n'est pas juste pour le plaisir de faire du bruit...

     

     

    - insistes-tu sur le caractère cursif du trait de Cocteau ? Si oui, comment ?

    Heureusement que tu m'en parles, il faut ABSOLUMENT que je rajoute ce point dans la fiche, que j'ai beaucoup détaillée mais dans laquelle j'ai aussi voulu me limiter parce que nos jeunes élèves ne peuvent pas rester plus de quelques minutes à écouter sans rien faire d'autres (il ne faudrait pas que les séances d'arts plastiques se transforment en cours magistral tout de même ! )

    Donc au moment de l'entrainement au brouillon, il faut que l'enseignant fasse au tableau des traits en insistant sur la façon dont elle les trace : ne pas lever le crayon avant la fin de la ligne, ne pas trembler, donc faire plusieurs fois le trait au brouillon avant de le faire "pour de bon" et aller assez vite pour ne pas hésiter. ça c'est la démonstration à l'ensemble de la classe, mais il faudra le refaire individuellement pour certains élèves à qui la première explication ne suffira pas.

     

    - aides-tu les élèves qui veulent absolument se dessiner de profil ? Comment ?

    Je les aide un peu en leur demandant de remarquer ce qu'ils voient lorsqu'ils regardent un camarade de profil (un seul œil, la courbe du nez,...) on peut leur faire passer le doigt sur la ligne de leur profil pour qu'ils "sentent" la courbe (racine des cheveux puis front assez plat, le petit creux avant le nez qui part vers l'avant avant de revenir tout d'un coup vers le visage, une autre zone plate puis les lèvres qui ressortent un peu, mais pas tant que ça, le menton rebondi, le dessous de la tête et enfin le cou... insister alors sur le fait que cette ligne est continue, qu'elle ne s'interrompt pas et que par conséquent, on ne lève pas son crayon tant qu'on n'est pas arrivé au cou ! ) cependant, c'est le premier dessin de l'année, il sert aussi un peu "d'évaluation initiale" et ce n'est pas bien grave si certains se représentent encore sous la forme d'un bonhomme têtard ou essayent de faire un profil qui n'aura finalement pas franchement encore forme humaine. On pourra s'en servir plus tard pour faire prendre conscience à l'enfant de ses progrès.

     

     P.S.: Je m'occupe de ton P.S. dès que possible, c'est un point beaucoup plus lourd et une question que je ne suis pas certaine d'avoir résolue correctement, si tant est que ce soit possible !

    8
    Vendredi 6 Juin 2014 à 12:49

    Merci pour les explications !

    9
    Tinsel
    Jeudi 2 Octobre 2014 à 21:23

    Phi, je suis longue à la détente mais j'ai testé cette première séance aujourd'hui.


    Déjà mille mercis car c'est très bine guidé, facile à mettre en place. J'ai pu le faire en classe entière.


    Ma classe est principalement composée de GS, leur rendu n'est pas très joli, et toujours de face (sauf 1) mais ils ont compris l'idée de ne pas colorier, ont plutôt bien rempli l'espace de la feuille etc.


    Les CP-CE1 c'était carrément pas mal, ils ont fait l'effort de tenter le profil.


    Comme ce n'est plus la saison des affiches de porte-manteaux, je ferai un panneau collectif dans le couloir.

    10
    Vendredi 3 Octobre 2014 à 16:43

    J'ai encore oublié de prendre des photos des oeuvres de mes CP, mais ça rend très bien ;)

    On a beaucoup travaillé la notion de profil en passant le doigt de la racine des cheveux jusqu'au cou, en passant par la pointe du nez, pour apprendre à sentir les creux et les bosses. En le faisant à la craie, les yeux fermés, sur l'ardoise, puis au crayon sur une feuille de brouillon.

    Merci encore !

     

    Je m'attaque à la gerbe de feuilles maintenant !

    11
    Lundi 6 Octobre 2014 à 15:20

    Merci beaucoup pour vos retours, je serais très contentes d'avoir des photos des résultats :)

    12
    Lundi 6 Octobre 2014 à 19:01

    J'essaierai mais plastifiées et dans un couloir mal éclairé, j'ai peur que ça ne rende pas grand-chose.

    Aujourd'hui, ils ont fini leurs paysages à la craie d'art, ils sont très beaux même si l'ATSEM qui est férue de peinture et se prend pour une grande artiste a trouvé que ça ne ressemblait pas du tout au modèle et que c'était normal parce que je ne leur avais pas donné les bons outils !

    13
    Vendredi 10 Octobre 2014 à 15:12

    Je suis décidément bien contente de tous les témoignages que je reçois ici et là. Ma démarche semble transposable dans d'autres classes :)

    14
    Dimanche 30 Août 2015 à 18:54

    J'ai trouvé un album sympa à mettre en lien avec cette séance : 
    La grande histoire d'un petit trait, de Serge Bloch

    http://labelleillustration.blogspot.fr/2014/10/serge-bloch-la-grande-histoire-dun.html

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :