• P1 S 2 : DESSINER AVEC DES CISEAUX (2 SEANCES)

    J’ai fait la première partie de cette séance 2 ans de suite, la première année en demandant aux élèves de faire des oiseaux, qui sont restés ensuite collés sur les vitres, et la seconde fois en faisant un affichage collectif à partir des feuilles fabriquées individuellement, pour rappeler la grande gerbe de Matisse.

    Le résultat final était assez sympathique (d’autant que je pense qu’il est bon que les élèves travaillent tous ensemble pour aboutir à une même réalisation au début de l’année) , mais la composition était trop grande pour être réalisée par les élèves et c’est donc moi qui ait presque tout accroché (et encore, je n’ai pas pu utiliser toutes les feuilles). En outre, l’affichage a été assez rapidement dégradé (je ne sais pas dans quelle mesure c’était volontaire) par les passages dans le couloir. J’ai fini par devoir la décrocher tant elle faisait grise mine.

    J’ai donc remanié cette séquence pour pallier à ces désagréments. La deuxième partie de ce travail fera donc intervenir la colle (encore un savoir faire toujours utile au quotidien dans les petites classes) et devrait permettre aux enfants de faire eux-mêmes une première modeste composition.

     

    Arts visuels, S3 : aborder la technique du papier découpé et collé.

    Objectif technique principal :

    • se servir des ciseaux pour découper selon une ligne courbe (séance 1)
    • Se servir de la colle à papier (séance 2)

    Compétences du programme : Utiliser des procédures simples mais combinées (découpage, collage)

    Matériel : -Une feuille cartonnée de couleur par élève (format A5), les feuilles doivent être de couleurs vives et variées

    -Une feuille de couleur plus grande pour l’enseignant, qui devra montrer les gestes aux élèves.

    -Une paire de ciseaux à bouts ronds par élève séance 1) ainsi qu’un crayon à papier et une gomme.

    -Un tube de colle par élève (séance 2)

    -Une feuille blanche A3 (ou plus grande) par groupe, pas forcément très épaisse (séance 2)

    Organisation de la classe : Classe entière face au tableau (séance 1) par petits groupes de 4 à 6 élèves, éventuellement en groupant les tables par 4 ou 6 (séance 2)

    Séance 1 : dessiner avec des ciseaux

     

    1. Présentation d’une œuvre

    (5 minutes)

    • Présenter des reproductions de papiers découpés de Matisse aux élèves (la Gerbe, mais aussi par exemple la tristesse du roi, Polynésie ou encore un extrait de l’ouvrage « Jazz » )
    • Demander aux élèves comment ils ont été faits à leur avis. On leur explique alors qu’il s’agit de papiers de couleurs découpés et pas de dessin ni de peinture.
    • On peut s’attarder sur la tristesse du roi en leur demandant ce qui est représenté. Les élèves auront probablement du mal à trouver, ou proposeront des réponses différentes. On peut alors leur faire remarquer que c’est parce que les formes sont très simples avec très peu de couleur, et que l’artiste a essayé de représenter « uniquement le plus important »
    • Demander comment sont les contours des formes découpées ? Peut-on les tracer à la règle ? Insister sur la notion de courbe.
    • Présenter l’affichette sur les papiers découpés aux élèves ( à télécharger ici ). Leur expliquer que Matisse est un peintre et que c’est à la fin de sa vie, lorsqu’il était handicapé, qu’il a utilisé la technique du papier découpé, moins fatigante pour lui.

    2. Présentation du projet

    (5 minutes)

    • Expliquer le projet aux élèves. Eux aussi vont utiliser cette technique même s’ils ne sont pas peintres, et il faudra qu’ils s’appliquent bien car les formes qu’ils découperont seront ensuite regroupées avec celles de leurs camarades, puis affichée dans l ‘école.
    • Sortir une grande feuille de couleur et dessiner dessus à la craie, en commentant : « je prends toute la place parce que je veux qu’une fois découpée ma forme se voie de loin. »
    • Faire quelques essais au tableau qui ne fonctionnent pas (forme ouverte, forme trop compliquée, dessin à l’intérieur de la forme,…) faire exprimer chaque fois aux élèves pourquoi je ne pourrai pas faire comme ça sur ma feuille.
    • Montrer comment on découpe une ligne courbe : montrer ce qui se passe si je fais des à-coups, que je bouge les ciseaux au lieu de la feuille (faire observer le résultat) puis si je ferme mes ciseaux progressivement en faisant bouger ma feuille le long du contour.
    • Faire comparer les résultats pour que les élèves puissent comprendre que c’est le dernier geste qui permet d’obtenir un résultat satisfaisant

    Distribution des papiers (les élèves choisissent leur couleur.

    3. Mise au travail

    (20 minutes)

    • Distribuer une feuille de couleur à chaque élève, les couleurs doivent être mélangées si l’on veut qu’à la séance suivante, les travaux collectifs soient multicolores.
    • Rappeler la consigne : les élèves doivent utiliser TOUTE leur feuille pour faire UNE forme (on peut imposer par exemple de faire une fleur, un oiseau, un poisson, une algue ou une feuille, ou leur permettre de choisir parmi trois de ces formes. Il est risqué de laisser les élèves totalement libres pour cette séance, ils risquent de vouloir représenter des choses trop complexes à représenter par un seul contour et de se décourager). Ils doivent réaliser le contour à l’aide d’une ligne courbe fermée et ne découper que lorsque l’enseignant aura validé leur tracé (c’est à cette étape qu’il faut vérifier que les élèves auront écrit leur prénom au crayon à l’intérieur de leur tracé)
    • Les élèves ayant terminé les premiers peuvent se servir des chutes de papiers pour découper d’autres formes.

    4. Rangement et bilan

    (10 minutes)

    • Trier les chutes de papier par couleur et les récupérer (elles pourront éventuellement servir par la suite)
    • Vérifier que chaque élève a bien inscrit son prénom au crayon au DOS de sa forme et a rendu au moins une forme.
    • Faire s’exprimer 3 élèves désignés par la maîtresse sur ce qu’ils ont appris pendant cette séance.

    Séance 2 : composer un collage

     

    1. rappel du projet

    (5 minutes)

    • Faire rappeler par un élève volontaire ce qui a été fait la fois précédente. Demander à un autre volontaire de rappeler ce qui avait été prévu pour la suite.
    • Cette fois, les élèves devront se mettre par petits groupes, il va donc falloir regrouper leurs bureaux pour qu’ils puissent travailler ensemble. Faire la démonstration pour un groupe en en profitant pour rappeler les règles, puis faire installer le reste de la classe de la même façon.
    • Explications avec démonstration au tableau : chaque élève doit reprendre sa forme découpée la dernière fois et la coller sur l’affiche pour obtenir un résultat qui soit le plus beau possible. Demander ainsi aux élèves ce qu’ils préfèrent entre 3 possibilités (on aura affiché une feuille au tableau et on déplacera 3 formes dessus avec des aimants), l’une ou les découpages sont éparpillés dans tous les sens, l’autre où ils sont les uns sur les autres et la troisième sur laquelle on a réfléchi à la composition (par exemple en faisant un « bouquet de fleurs » , ou en faisant voler un oiseau au dessus des feuilles,… )
    • Réexpliquer le maniement du tube de colle : On ne sort pas toute la colle mais seulement le minimum, on ne couvre pas toute la surface du papier mais seulement les contours de la feuille de couleur, en appuyant seulement légèrement.

    3. Mise au travail

    (15 minutes)

    • Les groupes qui ont terminé plus rapidement que les autres peuvent rajouter des éléments dans leur composition, puis trouver un titre à leur travail, qui sera affiché sous leur feuille.

    4. Affichage, rangement et bilan

    (15 minutes)

    • Faire afficher les travaux par les élèves, puis demander à un volontaire dans chaque groupe d’expliquer ce qu’ils viennent de faire. Ils doivent alors répondre à une question d’un camarade des autres groupes chacun.
    Pin It

    8 commentaires
  • P1-S4 : Représenter un paysage

    Après la ligne courbe, voici une séance qui permet d’approcher la notion de ligne droite et horizontale. Elle est également très utile commencer à enrichir le lexique des élèves, avec du vocabulaire géométrique, esthétique mais aussi quelques notions basiques de géographie. D’ailleurs j’ai hâte de pouvoir utiliser le nouveau livre de géographie de Didier Glad (Voir ici ), et j’espère que ce sera là encore une occasion de faire se renforcer mutuellement ces deux domaines d’apprentissage.

    J’ai choisi d’utiliser les craies grasses plutôt que les crayons, pour plusieurs raisons plus ou moins valables :

    -        Pour changer un peu, parce que les élèves qui n’aiment vraiment pas les crayons finiraient par en avoir ras-le bol et par prendre les séances d’arts plastique en grippe.

    -        Parce que ça va plus vite, tout en rendant assez bien de loin, ce qui convient bien à ma méthode à base de séquences ultra-courtes.

    -        Parce que j’anticipe ainsi sur la séance suivante sur le mélange des couleurs tout en leur permettant des premières manipulations beaucoup plus instinctives que celles que je leur demanderai ensuite avec les crayons.

    -        Parce que même les jeunes élèves arrivent assez spontanément à reproduire les textures que l’ont trouve dans un paysage avec les craies grasses, c’est bien plus simple qu’aux crayons de couleurs (que personnellement j’ai encore aujourd’hui du mal à manier avec brio)

    Pour le moment je n’ai qu’une seule grosse boîte de craies grasses pour ma classe, impossible par conséquent de mettre toute la gamme des couleurs à disposition de chaque élève. Je fais avec en donnant seulement 3 craies pour 2 élèves (un marron, une couleur chaude et une couleur froide) et en leur permettant de faire des échanges. Cela marche malgré tout assez bien, même si j’espère pouvoir acheter plus de matériel par la suite.

    Arts visuels, S4 : Représenter un paysage

    Objectif technique principal :

    • Représenter un paysage avec des craies grasse.

    Compétences du programme : Utiliser des techniques traditionnelles

    Matériel : -Une feuille blanche de papier à dessin par élève (format A4 ou plus petit) de préférence à gros grains

    -Une feuille plus grande pour l’enseignant, qui devra montrer les gestes aux élèves.

    -Un crayon à papier, une règle et une gomme par élève.

    -Des craies grasses de couleurs variées

    -de quoi protéger les tables (du papier journal suffira)

    -de l’essuie tout (une feuille par élève + un rouleau de secours qui servira aussi lors du nettoyage de la classe)

    -des photographies de différents paysages sur lesquelles la ligne d’horizon est clairement visible.

    Organisation de la classe : Classe entière face au tableau, possibilité de regrouper les tables pour mutualiser les craies.

     

    1. Présentation d’une œuvre

    (5 minutes)

    • Observation silencieuse de l’œuvre
    • Qu’est ce qui est représenté sur cette image ? explication du terme « paysage » (très bref)
    • Montrer du doigt le tracé de la ligne d’horizon, demander aux élèves de   tracer en l’air la ligne également.
    • Est-ce une ligne courbe comme celles que nous avions vues chez Cocteau ou Matisse ?
    • Expliquer rapidement ce qu’est une ligne droite horizontale.
    • Faire remarquer que cette ligne « d’horizon » se retrouve tout autour de nous (si la vue depuis la classe s’y prête, on peut faire venir les enfants à la fenêtre, sinon, on peut tenter de repérer cette ligne d’horizon dans différentes photos de paysages.)
    • Faire observer aux élèves les couleurs qui sont utilisées, en particulier le bleu dans le lointain : les montagnes sont elles vraiment bleues quand on s’en approche ? Non, mais elles paraissent bleues ou violettes parce qu’elles sont loin.

    2. Présentation du projet

    (5 minutes)

    • Consigne : vous devez remplir TOUTE votre page (aucun blanc) en représentant un paysage.
    • Faire rapidement un « modèle » au tableau, en verbalisant les points importants (ligne d’horizon, couleurs vives au premier plan, montagnes bleues dans le lointain, possibilité de créer des textures, de mélanger avec le doigt, d’estomper en frottant un tout petit peu de couleur avec le bout de son doigt ou de l’essuie-tout, …)

    3. Mise au travail

    (20 minutes)

    • Sortir le matériel autorisé pour ce travail, tout le reste doit être rangé.
    • Faire tracer d’abord par tous les élèves la ligne d’horizon, en rappelant comment on se sert d’une règle (faire une démonstration au tableau, éventuellement avec un élève volontaire)
    • Laisser les élèves explorer tous les procédés à leur disposition et les verbaliser avec eux de la façon la plus précise possible (mélange, textures, hachures, … )
    • Les élèves ayant terminé en premier peuvent –après validation de leur travail - faire un dessin libre aux crayons de couleurs (pour laisser les craies grasses aux camarades plus lents)

    4. Rangement et bilan

    (10 minutes)

    • Trier et ranger les craies, nettoyer toutes les tables.
    • Afficher les travaux avec les élèves.
    • Faire s’exprimer 3 élèves désignés par la maîtresse sur ce qu’ils ont appris pendant cette séance.

    Télécharger l'affichette sur Turner

    P1-S4 : Représenter un paysage

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  

    P1-S5 : Créer une couleur par mélange à l’aide des crayons de couleurs

    Cette séance permet de revoir ce qui a été abordé pendant les séquences précédentes de la période, en particulier la représentation du paysage ( séance 4), tout en anticipant sur ce qui sera étudié après la Toussaint à propos des couleurs.

    Si je préfère les mélanges de crayons de couleurs à celui des peintures ou des encres, plus classique et peut-être plus simple techniquement (quoi que plus salissant) ce n’est pas (uniquement) pour le plaisir de ne pas faire comme tout le monde.

    D’abord, c’est ainsi que faisait mon ancien professeur avec ses élèves (tiens, c’est l’occasion de lui faire un peu de publicité, elle le mérite) Et si elle le fait, c’est qu’elle aussi a ses raisons !

    Ensuite, devant un mélange de peintures ou d’encres liquides Les enfants pensent souvent que la couleur obtenue est causée par une sorte de réaction chimique. Le travail avec des crayons permet de mettre davantage en évidence qu’il s’agit d’un effet d’optique obtenu avec n’importe quelle substance colorée (encre, craie, pigments, … )

    P1-S5 : Créer une couleur par mélange à l’aide des crayons de couleurs

     

    P1-S5 : Créer une couleur par mélange à l’aide des crayons de couleurs

     

    D'abord une couche de bleu, puis une couche de jaune, toujours dans l'axe de l'objet représenté (ici, de l'herbe sur des collines)

     

    C’est une occasion supplémentaire de travailler aux crayons, qui sont des outils indispensables à l’école et que beaucoup d’enfants de cet âge ont du mal à manipuler.

    J’ai choisi le tableau de Monet parce qu’il me permet à nouveau de travailler sur un poème (« éternité » de Rimbaud ). On pourra travailler sur un format réduit et placer le dessin fini dans le cahier de poésie. Il permet aussi d’aborder l’impressionnisme, et d’observer pour la première fois de l’année une peinture à l’huile. La touche impressionniste devrait inciter les élèves à travailler au crayon de façon différente puisque cette fois on n’insistera pas sur le fait que les traits ne doivent pas se voir (au contraire), de même que les traces de coups de pinceau de Monet permettent de rendre le mouvement des vagues ou la forme des nuages, les élèves peuvent utiliser les traits de crayons pour représenter à leur manière certaines textures.

     

    P1-S5 : Créer une couleur par mélange à l’aide des crayons de couleurs

     

    Arts visuels, S5 : Créer une couleur par mélange à l’aide des crayons de couleurs

    Objectif technique principal :

    • Représenter un paysage avec des crayons de couleurs.

    Compétences du programme : Utiliser des techniques traditionnelles

    Matériel : -Une feuille blanche de papier à dessin par élève (format A5 ou plus petit) du papier machine suffira.

    -Une feuille plus grande pour l’enseignant, qui devra montrer les gestes aux élèves.

    -Un crayon à papier, une règle et une gomme par élève. (pour la ligne d’horizon)

    -trois crayons de couleurs par élève : un cyan, un magenta et un jaune. Si vraiment on n’a pas de cyan ou de magenta, on pourra prendre un autre bleu et un rouge, mais c’est dommage.

    Organisation de la classe : Classe entière face au tableau

     

    1. Présentation d’une œuvre

    (5 minutes)

    • Observation silencieuse de l’œuvre
    • Qu’est ce qui est représenté sur cette image ? rappel des termes « paysage » et « horizon » (très bref)
    • Montrer du doigt le tracé de la ligne d’horizon, demander aux élèves de tracer en l’air la ligne également.
    • Demander ce qui différencie ce tableau et celui de Turner observé pendant la séance précédente (différents paysages représentés, différentes couleurs, …) Faire remarquer que l’on voit les traces du pinceau sur la toile, et l’effet que cela produit.
    • Lire (ou faire lire, en fonction du niveau de la classe) l’affichette sur Monet (Télécharger « Un tableau impressioniste.pdf » )

    2. Présentation du projet

    (5 minutes)

    • Consigne : vous devez remplir TOUTE votre page (aucun blanc) en représentant un paysage, comme la fois précédente, mais cette fois en utilisant seulement 3 crayons de couleurs.
    • Faire rapidement un « modèle » au tableau, en verbalisant les points importants (ligne d’horizon tracée en premier lieu au crayon à papier avec la règle,… )

    3. Mise au travail

    (30 minutes)

    • Sortir le matériel autorisé pour ce travail, tout le reste doit être rangé.
    • Faire tracer d’abord par tous les élèves la ligne d’horizon, en rappelant comment on se sert d’une règle (faire une démonstration au tableau, éventuellement avec un élève volontaire)
    • Laisser les élèves explorer tous les procédés à leur disposition et les verbaliser avec eux de la façon la plus précise possible (mélange, textures, hachures, … ) montrer dès que possible à l’ensemble de la classe un travail d’élève dans lequel les couleurs primaires se mélangent pour faire apparaître une nouvelle couleur « de loin » (il arrive que les enfants ne croient pas du tout l’enseignant lorsqu’il leur a affirmé que c’était possible au moment du passage des consignes)
    • Les élèves ayant terminé en premier peuvent –après validation de leur travail - faire un dessin libre aux crayons de couleurs.

    4. Rangement et bilan

    (10 minutes)

    • Trier et ranger les crayons.
    • Afficher les travaux avec les élèves.
    • Demander aux élèves quelles couleurs ils ont obtenues en mélangeant leurs 3 crayons ( si possible créer une affiche résumant les principaux mélanges) leur expliquer que ces 3 couleurs sont les couleurs primaires et que leur mélange permet de recréer toutes les autres.
    Pin It

    5 commentaires
  •  Nous reprenons le fil de notre progression après une petite pause bienvenue à la Toussaint, et éventuellement, si l'occasion se présente, une petite séance-réinvestissement de "croquis de paysage d'après nature" (la vue depuis la fenêtre de la classe, ou depuis la cour de récré, ou si on a de la chance depuis l'endroit où on les emmène en sortie, si on peut leur laisser un petit quart d'heure avec de quoi griffonner...)

    Cette séance permet de découvrir pour la première fois de l'année l'art abstrait.

    Les enfants de cycle 2 n'ont souvent pas très envie de quitter le figuratif, et comme je pense qu'il serait sans doute prématuré de les y forcer, je les laisse commencer par représenter des papillons ou des maisons de princesse...

    Répartis par équipes de trois élèves, avec chacun un pinceau et une couleur primaire, ils commencent généralement par dessiner toutes sortes de choses puis finalement, se mettent (plus ou moins) d'accord pour mélanger "leur" couleur à celle des autres et tester toute sorte d'effets pour eux-mêmes... Ainsi, progressivement, ils s'écartent sans s'en apercevoir de la figuration.

    L'encre de couleur a l'avantage de ne pas être trop chère, de donner des couleurs très lumineuses (on peut se procurer facilement uniquement les couleurs primaires) et de visualiser facilement les mélanges. En plus les éventuelles taches se lavent assez facilement. Elle pourra servir à tout un tas de choses dans l'année, avec tous les niveaux de l'école primaire (et au delà !)

     

    P2-S1: "Obtenir une couleur par mélanges à la peinture"

     

    Arts visuels, S6 : l’aquarelle abstraite de Kandinsky

    Objectifs techniques principaux : 

    -créer une couleur par mélange à l'aquarelle ou aux encres de couleurs.

    -Commencer à utiliser le pinceau.

    Compétences du programme : Utiliser des techniques traditionnelles de la peinture.

    Matériel : - Collectif: Affichette sur Kandinsky, affiche blanche destinée à noter les mélanges de couleurs obtenus.

    - Pour chaque groupe: papier journal, récipient d’eau, feuille de papier à peindre (format A3 minimum, spécial aquarelle), essuie-tout.

     - Matériel individuel : pinceau, godet d’encre colorée d'une couleur primaire (il n'y a pas besoin d'énormément d'encre), tablier/vêtement de protection si possible.

    Organisation de la classe :  tables regroupées en ilots 3 par 3 et recouvertes de papier journal. (groupes de 3 élèves).

     

    1. Observation d’une œuvre

    (3 minutes)

     

    • Observation silencieuse des aquarelles de Kandinsky
    • Ces images représentent-elles quelque chose ? Explication très brève des termes "figuratif" et "abstrait"
    • lecture de l'affichette sur Kandinsky

      (à télécharger ici)

     2. Présentation du projet

    (5 minutes)

    • Passation de la consigne : Vous devez utiliser chacun 1 seule couleur primaire et vous mettre d’accord avec vos 2 camarades pour peindre "tout ce que vous voulez" sur la feuille. Insister sur le fait que leur peinture "n'a pas besoin de représenter quelque chose pour être belle"
    • observation du fonctionnement du pinceau et énoncé des 3 règles d’or :

    -ne jamais écraser la touffe, il faut traiter les poils avec douceur ! sinon on aura rapidement une sorte de hérisson aux poils tombants, qui ne servira plus à grand chose...

    - laver les poils le plus rapidement possible après utilisation, ils ne faut pas que le pinceau reste encrassé. Si la peinture ne part pas simplement à l'eau, passer les poils au savon, les presser entre les doigts et rincer plusieurs fois, jusqu'à ce que la mousse de savon ressorte blanche (et non tachée par les restes de peinture)

    - ne jamais laisser sécher le pinceau ni la "tête en bas (toujours pour ne pas écraser les poils) ni les poils en haut: l'eau qui reste dans les poils coulerait alors dans la virole et la ferait rouiller, ou le bois pourrirait, ou bien le pinceau se déformerait et le manche finirait par se détacher de la virole.
    On peut le laisser sécher bien allongé sur du papier absorbant ou sur un chiffon.

    • Distribution du matériel

    3. Mise au travail

     

    (30-35 minutes)

    • Faire écrire en premier lieu les prénoms des élèves de chaque groupe au dos de chaque feuille (ensuite il sera trop tard pour retourner la feuille et y écrire ! )
    • Veillez à ce que les élèves n'utilisent pas trop d'eau et à ce qu'ils n'utilisent que le matériel à disposition (pas de dessin préparatoire au crayon par exemple)
    • Laisser les élèves explorer tous les procédés à leur disposition et les verbaliser avec eux de la façon la plus précise possible (dilution, mélange, touches, traits, points, courbes,…) en passant parmi les groupes.
    • Faire remarquer les mélanges de couleurs déjà obtenus lors de la précédente séance (P1-S5) et les noter au fur et à mesure sur une grande affiche qui sera conservée par la suite.

    4. Rangement et bilan

    (15-20 minutes)

    • Rangement et nettoyage (après rappel des règles d’entretien du matériel) les travaux doivent être mis à sécher à plat séparément
    •   Un élève volontaire par groupe évoque sa réalisation. L'enseignant reformule pour aider au réemploi du vocabulaire, puis les autres élèves de la classe ont le droit de poser une question à chaque groupe.

     

    Pin It

    6 commentaires
  • P2-S2 : Représenter un portrait

     

    Cette séance est destinée à favoriser l’esprit d’analyse et d’observation chez les élèves afin de leur permettre une représentation plus fidèle de la réalité : Même si l’on n’exigera en aucun cas des enfants qu’ils fassent des portraits ressemblants, ils devraient pouvoir à présent dépasser le stade du bonhomme fil de fer (voire du bonhomme têtard) qui poursuit certains d’entre eux jusqu’au milieu du CE1…

    En fonction du matériel disponible dans sa classe, du temps qu’il peut destiner à cette séance et des goûts de la classe, on pourra choisir de faire ce portrait avec des crayons, des feutres, de la peinture, des craies grasses ou d’employer encore une autre technique. Cependant, il est préférable que les élèves commencent par tracer aux moins les contours généraux du portrait au crayon, et d’employer une technique que les élèves maîtrisent déjà suffisamment pour que les élèves se concentrent sur l’intérêt principal de ce travail, à savoir la représentation d’un visage humain.

    J'ai choisi pour la partie "observation" 6 portraits en buste qui me paraissaient intéressants en raison de leur statut historique et pour qu'y figurent des hommes et des femmes d'âges, mais aussi de statut social divers. Je voulais également que différents styles picturaux soient représentés.

    Le premier est un des "portraits du Fayoum", un des plus anciens portraits au sens où on l'entend aujourd'hui.

    On ne présente plus le deuxième, qui me semblait incontournable dans le cadre d'une première découverte du portrait en peinture. Le troisième est un portrait royal ainsi qu'une représentation masculine, Le quatrième un autoportrait d'un peintre d'âge mur tandis que le cinquième représente un enfant, un des fils de Renoir. Le dernier permet d'observer que le portrait existe également dans la peinture moderne.

    P2-S2 : Représenter un portrait

    Arts visuels, S4 : Représenter un portrait

    Objectif technique principal :

    • Représenter un portrait.

    Compétences du programme : Utiliser des techniques traditionnelles

    Matériel : -Une feuille blanche de papier à dessin par élève (format A5 de préférence)

    -voir selon la technique choisie.

    Organisation de la classe : Classe entière face au tableau, possibilité de regrouper les tables pour mutualiser le matériel

     

    1. Présentation d’oeuvres

    (5 minutes)

    • Observation silencieuse des œuvres.
    • Quels sont les points communs entre ces images ?
    • Explication du terme « portrait »
    • Dégager les caractéristiques principales du portrait et les noter au tableau.
    • Noter également ce qui différencie le plus ces tableaux les uns des autres.
    • Présentation de l’affichette.( à télécharger en cliquant ici )

    2. Présentation du projet

    (5 minutes)

    • Consigne : Faites un portrait; le vôtre (ce sera alors un autoportrait, comme celui de Rembrandt) ou celui de quelqu’un d’autre.
    • Faire rapidement un « modèle » au tableau, en verbalisant les points importants (on peut se référer entre autres à cette page  http://dessinoprimaire.blogspot.fr/2012/03/dessiner-des-visages.html)

    3. Mise au travail

    (20 minutes)

    • Sortir le matériel autorisé pour ce travail, tout le reste doit être rangé.
    • Faire tracer d’abord par tous les élèves la forme générale du portrait et s’assurer que celui-ci prend bien toute la feuille (les élèves ont tendance à n’utiliser qu’une toute petite partie de leur feuille, c’est pour cela qu’un format A5 est préférable pour cet exercice)
    • Laisser les élèves explorer toutes les possibilités que leur laisse ce travail, et verbaliser avec eux ce qu’ils représentent ainsi que la façon dont ils le représentent (contours, remplissages, hachures, détails, expressions du visage représentées,… )
    • Les élèves ayant terminé en premier peuvent –après validation de leur travail - faire un dessin libre.

    4. Rangement et bilan

    (10 minutes)

    • Ranger le matériel utiliser puis nettoyer toutes les tables.
    • Afficher les travaux avec les élèves.
    • Faire s’exprimer 3 élèves désignés par la maîtresse sur ce qu’ils ont appris pendant cette séance.

     

     

    Pin It

    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique