• P2-S3 : représenter des ombres au fusain

    P2-S3 : représenter des ombres au fusain

    classe de GS, premier trimestre

     

    Cette séance permet de renforcer la pratique du dessin au trait avec des moyens techniques simplifiés au maximum (un bout de charbon brut et un morceau de carton d’emballage suffisent) et d’amener progressivement l’enfant à utiliser de plus grands formats et à faire de plus grands gestes.

    Il s’agit aussi et surtout d’une première approche des ombres et du relief, le travail au doigt étant la façon la plus simple d’y parvenir car la plus instinctive et sans intermédiaire.

    Attention à ce que les mains des enfants soient bien propres et sèches avant de commencer la séance. Pendant celles-ci, ils pourront s’essuyer de temps en temps avec de l’essuie tout et les laveront au moment du rangement de la salle de classe.

    Quelques petits conseils techniques avant de commencer : représenter des ombres au fusain :

     

    • Sur le dessin de ma pomme, je trace des « M » de plus en plus foncés,


    P2-S3 : représenter des ombres au fusain

     (le soleil représente la source de lumière, et les flèches la direction des rayons lumineux)

    • puis je fais la même chose dans le sens vertical.  

    P2-S3 : représenter des ombres au fusain

    • Je fonds ensuite le tout avec la pulpe de mon doigt (bien propre pour ne pas laisser de traces de gras !)

     

    P2-S3 : représenter des ombres au fusain

     

    Arts visuels, S4 : se servir de charbon pour dessiner un animal

    Objectif technique principal :

    • représenter des ombres au fusain.

    Compétences du programme : Utiliser des techniques traditionnelles

    Matériel : -Une feuille de papier ou de carton à gros grains de préférence, format A3 environ (il faut que le papier soit assez grand pour permettre des gestes amples). On peut la choisir teintée, se servir du côté mat d’une feuille de papier kraft ou même de cartons d’emballage. Plus le support sera lisse, moins le charbon accrochera et plus le résultat risque d’être décevant.

    -un morceau de fusain ou de charbon de bois par élève, une gomme.

    -un tablier/vieux t-shirt par élève.

    -De quoi nettoyer (eau, savon, essuie-tout). Le charbon tache beaucoup mais part à l’eau.

    Organisation de la classe : Classe entière face au tableau, possibilité de regrouper les tables pour mutualiser le matériel

     

    1. Présentation d’une œuvre

    (10 minutes)

    • Observation silencieuse de la photo de la paroi de la grotte Chauvet.
    • Avec quoi ces chevaux ont-ils été dessinés ? où et quand ?
    • Explications brèves sur l’art pariétal : Les hommes préhistoriques (montrer sur la frise le nombre de « grands-pères » que cela représente environ) utilisaient des matériaux naturels pour dessiner et peindre sur la roche. Ici nous voyons des animaux représentés sur la paroi d’une grotte avec du charbon de bois.
    • Présentation de ce qu’est le charbon de bois. Expliquer comment on le fabrique et en montrer un morceau. Montrer sur une feuille au tableau comment on peut s’en servir pour tracer un trait mais aussi pour représenter une zone sombre en frottant le charbon à l’endroit que l’on veut foncer, et comment on peut faire un dégradé en frottant légèrement son doigt sur les endroits noircis afin d’éclaircir plus ou moins le dessin.
    • Présentation de l’affichette. 

      (à télécharger ici)

    • Insister sur le fait que les chevaux ne sont pas représentés seulement par une silhouette mais qu’ils semblent avoir du relief grâce aux ombres plus ou moins foncées représentées.

    2. Présentation du projet

    (1 minute)

    • Consigne : Vous allez représenter vous aussi un animal à l’aide d’un morceau de charbon de bois.

    3. Mise au travail

    (30 minutes)

    • Sortir le matériel autorisé pour ce travail, tout le reste doit être rangé.
    • Faire tracer d’abord par tous les élèves la forme générale de l’animal. Ne pas hésiter à tracer soi-même un contour général au tableau en montrant qu’on peut faire de grands mouvements pour faire une ligne courbe qui prendra vraiment toute la feuille.
    • Laisser les élèves explorer toutes les possibilités que leur laisse ce travail, et verbaliser avec eux ce qu’ils représentent ainsi que la façon dont ils le représentent (contours, dégradés, éclaircir/assombrir,… )
    • Les élèves ayant terminé en premier peuvent –après validation de leur travail - faire un dessin libre par exemple sur un très grand format accroché sur un mur de la classe afin de parvenir à un résultat collectif qui pourra rester exposé dans l’école par la suite.

    4. Rangement et bilan

    (10 minutes)

    • Ranger le matériel utiliser puis nettoyer toutes les tables.
    • Afficher les travaux avec les élèves. On peut fixer le résultat avec une bombe de laque (cela revient moins cher que le fixatif spécial), même s’il faudra tout de même éviter de toucher les travaux une fois terminés.
    • Faire s’exprimer 3 élèves désignés par l'enseignant sur ce qu’ils ont appris pendant cette séance.

    P2-S3 : représenter des ombres au fusain

    Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 15 Juillet 2014 à 16:01

    Oui ! Ça j'ai déjà testé, avec des GS aussi (zut de zut, ils passent en 4e à la rentrée, ces GS-là, comme le temps passe) ! Je sais que ça fonctionne.

    Et puis, ça va permettre de réinvestir la séance d'Histoire sur les hommes de Cro Magnon ! Génial !

    2
    Mardi 15 Juillet 2014 à 22:41

    Merci ! Moi je l'ai fait en GS à l'époque où je faisais encore "exploitation d'un album jeunesse dans tous les domaines". Je leur avais lu "Cromignon" et puis "Noune enfant de la préhistoire" je crois, et j'avais fait une séance de découverte du monde sur le charbon.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :