• Les personnages-natures en scène et en fonction...

    Les personnages-natures en scène et en fonction...

     

    Après mon précédent article et surtout celui du blog pedagoj , il est temps de passer aux choses sérieuses.

     

    Voici donc les natures de mots en action:

    >L'article est tenu en laisse par le nom (il s'accorde, comme s'il était relié par une "corde") c'est logique. Je ne fais pas beaucoup de distinction entre les différents types d'articles au CE1.

    Télécharger le petit article "chien vert" seul

    Télécharger l'article tenu en laisse par un nom

    >le nom peut porter un "chapeau" (sa majuscule) si c'est un nom propre. et peut être précisé par des adjectifs, représentés par ce magnifique pull jaune. On peut aussi mettre l'adjectif non pas directement sur le nom mais un peu plus loin, s'il est attribut par exemple.

    Télécharger le nom avec son chandail-adjectif

    Télécharger le nom pourvu d'un adjectif et tenant un article en laisse.

    Télécharger l'adjectif seul. (avec une sorte de "cintre" )

    Télécharger l'adjectif seul qu'on peut coller ou séparer du nom (sans le "cintre")

     

     

    Et voici les premières phrases que nous analyserons à la rentrée (les fonctions seront rajoutées en classe)... Avec une petite visionneuse, une fois n'est pas coutume...

    Télécharger « analyse de phrases.pdf »

    Télécharger le fichier modifiable (doc.x )

     

    Les autres natures de mots que j'ai bricolées sont toujours disponibles sur l'article précédent.

    Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    le-professeur
    Jeudi 2 Janvier 2014 à 18:17
    Génial ! J'adore, notamment, le coup du cintre . Je vois que ton verbe fait moins la tronche ...
    2
    Jeudi 2 Janvier 2014 à 19:39

    Un peu moins parce que le rouge lui donne meilleure mine, mais je ne suis pas fan tout de même. Si je n'avais pas promis de reprendre au moins certains personnages, j'aurais dessiné un petit zébulon sur ressort pour le verbe je pense...

    3
    Alphette
    Lundi 16 Février 2015 à 13:43

    Bonjour,

    Enfin, je trouve un personnage pour L'ARTICLE...

    Il fallait que je m'accorde avec mes collègues de CE qui travaillent avec les personnages que tu cites. Mais le déterminant, en particulier, me posait un (gros) problème.

    Je suis bien plus séduite par tes personnages qui correspondent mieux à ma façon d'aborder la grammaire au CP. J'ai déjà vu toutes les notions à l'oral et je pense que je vais maintenant utiliser Tes Personnages pour les reprendre de façon plus formelle à l'écrit. Je te remercie donc infiniment d'avoir partagé tes réflexions et ton travail sur le sujet. Grâce à toi, mes vacances vont gagner en sérénité !

    PS : Le cintre pour l'adjectif est une très bonne idée, j'adhère !

     

     

    4
    pays de paradoxes
    Dimanche 30 Septembre 2018 à 21:43

    D'abord, je tiens à vous remercier pour le partage de votre travail et de votre effort. Seulement, si j'étais enfant, j'aurais tendance à chercher le chat et la souris et le fromage dans les images des personnages que vous proposez. C'est à dire c'est comme si les images étaient en quelque sorte l'illustration de la phrase écrite en dessous. Ce qui n'est certainement pas le cas. Et c'est là, je pense, où les symboles seraient plus appropriés, enfin je pense. Je me trompe peut-être, car je n'ai pas suivi le déroulement en classe, mais c'est mon point de vue. Vous serez gentille de me corriger. Merci.

    5
    Mardi 2 Octobre 2018 à 11:15

    Ces personnages ont été inventés pour trouver un moyen terme entre les symboles Montessori, auxquels Pierre Jacolino reprochait dans l'article ci-joint :

    1) le choix des formes arbitraires

    2) des rapports entre les formes reposant sur des présupposés grammaticaux parfois contestables

    3) des formes pouvant faire obstacle à l'imagination des choses

    et les symboles visuels de la méthodes Réussir son entrée en grammaire aux formes arbitraires ne signifiant rien et desquels aucun système n'émerge de leur juxtaposition. 

    Il vaut mieux se reporter aux articles suivants dans lesquels les formes ont été retravaillées et "parlent" aux élèves de manière plus claire que celles de l'exemple de la phrase du chat et de la souris.

    http://ouiphi.eklablog.com/le-pronom-personnel-aux-commandes-a118056762

    http://ouiphi.eklablog.com/la-preposition-la-remorque-et-le-complement-a114405714

    http://ouiphi.eklablog.com/la-grammaire-animee-rentree-2014-a108533814

    Ici, on comprend mieux le "système" qu'on a cherché à créer :

    - des "bonshommes" pour les noms et les pronoms car ces mots sont des acteurs

    - un chien pour l'article qui suit le nom et lui obéit

    - un gilet pour l'adjectif qui "habille le nom" et s'adapte à lui

    - un véhicule pour le verbe qui est le moteur de l'action

    - ce verbe reçoit un volant pour le nom ou le pronom sujet qui le dirige alors qu'il accueille à l'arrière le nom ou pronom complément, objet direct de l'action

    - ce complément, lorsqu'il est indirect est le passager d'une petite remorque, la préposition, traînée derrière le verbe

    - enfin, le véhicule s'habille d'une capote qui en modifie l'aspect, tout comme l'adverbe modifie le sens du verbe

    Attention, ce système s'adresse à des enfants encore jeunes mais déjà familiarisés avec l'abstraction. Le rôle du professeur est, comme vous le soulignez fort à propos, de leur éviter de confondre l'image qu'évoque l'histoire que la phrase raconte avec les "images symbolisant des natures de mots".

    Pour cela, il faut vraiment raconter pourquoi le nom est un bonhomme (parce qu'il désigne une personne, un animal ou une chose et les fait vivre) mais ensuite toujours appeler ce "bonhomme" un "nom", tout comme on explique comment le verbe est un véhicule qui permet aux noms d'agir, etc.

    J'espère que j'aurai répondu à vos questions aussi bien que Phi, très occupée par sa classe et sa famille, l'aurait fait et que je n'ai pas dénaturé sa pensée.

    6
    veronica
    Jeudi 5 Septembre 2019 à 20:29

    Bonjour,

    Je découvre ton blog et ton travail grâce à Double Casquette. Elle fait référence à tes petits personnages qui sont d'ailleurs sur les fichiers d'EDL qu'elle propose et que j'utilise. C'est très chouette et judicieux. Je souhaitais les imprimer mais je n'y arrive pas. Au téléchargement, aucun personnage n'a la même taille. En quel format les utilises-tu ? Tu les aimantes au tableau sous les mots lors de l'analyse de phrase ?

    Merci d'éclairer ma lanterne.

     

    7
    Samedi 7 Septembre 2019 à 11:08

    Bonjour, merci pour votre intérêt !

    Dans mon souvenir, j'imprimais les personnages pour que deux tiennent sur une feuille A4, je plastifiais, découpais et rangeais dans une ancienne boîte de chocolat en poudre... Je les aimantais au tableau lors des premières séances de grammaire et les ressortais en cas de besoin, de moins en moins au cours de l'année.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :