• Le dessin par étapes

     

    Il y a peu, je postai un article sur le "dessin du bonhomme" à l'école maternelle. A cette occasion, les éditions Ebla m'ont signalé l'existence d'un de leurs ouvrages présentant les différentes étapes du dessin d'un bonhomme. Ils m'ont également envoyé 2 spécimens, ce dont je les remercie chaleureusement, en particulier ce joli livre dont je compte parler plus longuement aujourd'hui :

     

    premier test in vivo

    Il se trouve que j'avais à ma portée un cobaye (qui n'a pas été maltraité pendant l'expérience) de 3 ans exactement, donc dans la tranche d'âge visée par la collection (entre 2 et 7 ans).

    Elle a beaucoup aimé les images, a abondamment parlé, plus qu'avec la plupart des albums jeunesse, en me montrant chaque détail de l'illustration. Il faut dire qu'il y a assez peu d'éléments, l'ensemble étant très épuré, ce que j'apprécie beaucoup personnellement (et la petiote aussi il faut croire). Les images ressemblent vraiment à de la peinture enfantine, sans la singer comme ce peut être le cas dans certains albums jeunesse. Si mon côté maîtresse déteignait sur mon côté maman, je dirais que ce livre a été un excellent support de langage pour ma pitchoune !

     Du reste, je pense que c'est un bon point pour la collection d'être présenté davantage comme occasion "de visualiser l’évolution des dessins de l’enfant et d’aborder le vocabulaire des
    différentes parties d’un bonhomme, d’une maison et d’un arbre (...)"  plutôt que comme un énième bouquin de "dessin par étapes" du type "j'apprends à dessiner les arbres/les bonshommes/les maisons"

    Celui-là est magnifique : Même si on fait abstraction des stéréotypes de genre (une telle accumulation en une seule couverture, c'est très fort) on constate tout de suite qu'il s'agit de reproduire des gestes stéréotypés pour produire des dessins standardisés, et absolument pas de travailler ni l'observation du réelle ni une quelconque technique picturale.

    En effet, comme j'ai déjà essayé de l'expliquer notamment dans mon article sur le dessin du bonhomme, il me semble qu'on confond souvent l'exécution d'un dessin avec la compréhension de ses éléments.

    L'autre jour, ma puce me demandais de dessiner "un monsieur". Après avoir commencé de façon assez classique par la tête, je lui ai posé à chaque étape la question "Et maintenant, qu'est-ce que je rajoute?". Figurez-vous que, comme elle n'a pas encore bénéficié du programme spécial d'entrainement "dessin du bonhomme", elle m'a dit d'abord qu'il manquait les pieds, puis le ventre, puis les cheveux, puis les mains,... le tout dans un ordre assez aléatoire mais plutôt exhaustif.

    C'est qu'à son âge, on a du mal à concevoir le rapport des parties au tout. C'est la période du "dessin énuméré". Les petits font généralement de minuscules grabouillas, traits ou points en commentant "là c'est c'est la tête du dragon, là c'est une patte, là c'est la queue, là le château,...". On ne peut que les croire sur parole !

    Ainsi, lorsqu'il dessine un arbre, l'enfant dessine généralement comme on tracerait un pictogramme, en pensant plus à la signification "arbre" qu'à ce qu'il voit vraiment. Il "sait" qu'un arbre possède un tronc, des branches, des racines,... et va les représenter plus ou moins sommairement. Un ouvrage comme celui que j'ai montré à ma fille permettra alors de préciser cette connaissance des constituants de l'arbre.

    Dans le cas du "dessin du bonhomme", je pense donc que la lecture collective de l'album équivalent sur le bonhomme sera bien plus efficace pour l'enrichissement de "la conscience du schéma corporel" que la répétition ritualisée de la copie du "bonhomme par étapes" éventuellement guidée par la chanson d'Anne Sylvestre (même si j'aime profondément l’œuvre d'Anne Sylvestre)

    Lorsque l'on veut passer du dessin comme alternative à la rédaction du petit enfant au véritable dessin d'observation, le dessin par étapes ne me semble pas non plus pertinent, du moins tant qu'il est utilisé comme application d'une recette dont on suit chaque étape sans comprendre à quoi elle correspond par rapport au résultat final.

    (Traduction à destination des lecteurs dont les compétences en anglais sont en cours d'acquisition -> "Comment dessiner un hibou" 1. Dessine des cercles 2. Dessine le reste du foutu hibou )

     

     Bon, mais c'est bien gentil tout ça, si on ne peut pas se fier aux "j'apprends à dessiner les marsupiaux mignons en 4 étapes", comment on fait ?

    ... On apprend à observer (J'ai écrit il y a quelques années de petites leçons de dessin d'observation pour ceux que ça intéresse) , puis à dessiner vraiment ce qu'on voit en le décomposant en formes simples, chacun à son niveau : on montrera à l'élève de maternelle que le tronc de l'arbre est comme "un gros rectangle marron" dont partent "des branches qui sont comme des traits plus petits de la même couleur".

    L'enfant plus âgé et l'adulte feront des observations plus précises et seront capable d'une plus grande maîtrise d'exécution. L'amateur de dessin qui veut aller plus loin pourra lire le traité de la peinture de Léonard de Vinci et en tirer des conseils précieux pour améliorer son travail. ("Dans un automne vous ferez les choses conformément à la qualité du temps ; c’est-à-dire, qu’au commencement de cette saison les feuilles des arbres qui sont aux plus vieilles branches commencent à devenir pâles, plus ou moins, selon la stérilité ou la fertilité du lieu ; et ne faites pas comme plusieurs Peintres qui donnent toujours une même teinte et la même qualité de verd à toutes sortes d’arbres, lorsqu’ils sont à la même distance..." )

     

     

    (Sinon pour ceux qui veulent un "learning time" sur Dürer garanti sans dessin par étape, il y en a un ici -cliquez- )

    Par conséquent, je pense que les livres du type "j'apprends à dessiner" apprennent en réalité bien moins à dessiner que ce petit "l'arbre, que lui manque-t-il ?", même si ma fille en est encore pour l'heure aux gribouillis (et elle a bien le temps)

    Le dessin par étapes

     

     

    Pin It

  • Commentaires

    1
    Gelsomina
    Mardi 12 Septembre à 08:36

    Merci pour cet article très intéressant  et amusant  (cf la chouette et le superhéros) ainsi que pour les références!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :